Domaine scientifique de la Doua
Bâtiment Paul Dirac
4, Rue Enrico Fermi
69622 Villeurbanne Cedex
Accueil Tel: +33 (0) 4 72 43 13 46
Direction : +33 (0) 4 72 44 84 57
Fax: +33 (0) 4 72 43 15 40


Nous contacter


organigramme


annuaire


intranet


Réservations

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Vie du laboratoire > Séminaires > Prochains événements

[A] Séminaire 2ème année : Gwennaelle Silbermann (groupe ACE)

Comportement du 14C dans le graphite nucléaire des réacteurs Uranium Naturel Graphite Gaz

le 15 juin 2012 à 14 h 00
Le démantèlement des centrales nucléaires UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz) génèrera en France environ 23 000 tonnes de déchets radioactifs graphités de faible activité à vie longue. Le choix de leur mode de stockage n’a pas encore été arrêté et repose essentiellement sur l’inventaire radiologique et le comportement des radionucléides du déchet. Or, peu de données existent sur les phénomènes physico-chimiques influençant en réacteur la quantité, la localisation et la forme chimique des radionucléides (RN). (...)


Le démantèlement des centrales nucléaires UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz) génèrera en France environ 23 000 tonnes de déchets radioactifs graphités de faible activité à vie longue. Le choix de leur mode de stockage n’a pas encore été arrêté et repose essentiellement sur l’inventaire radiologique et le comportement des radionucléides du déchet. Or, peu de données existent sur les phénomènes physico-chimiques influençant en réacteur la quantité, la localisation et la forme chimique des radionucléides (RN).
A ce titre, l’objectif de ma thèse CIFRE, réalisée en partenariat avec EDF, est de mettre en œuvre des études expérimentales permettant de simuler et évaluer l’impact de la température, de l’irradiation et de la corrosion radiolytique du graphite sur le comportement en réacteur du 14C, RN majeur du graphite irradié.
Notre démarche consiste à simuler le 14C par du 13C introduit dans l’échantillon par implantation ionique. Grâce à cette technique, nous nous affranchissons des contraintes expérimentales liées à la radioactivité et pouvons réaliser des études paramétriques (profondeur, quantité) inaccessibles sur du graphite irradié. La comparaison des analyses structurales et élémentaires réalisées par microspectroscopie Raman et microsonde ionique, à chaque étapes de l’étude, permet in fine de comprendre le comportement du 14C en réacteur.