Domaine scientifique de la Doua
Bâtiment Paul Dirac
4, Rue Enrico Fermi
69622 Villeurbanne Cedex
Accueil Tel: +33 (0) 4 72 43 13 46
Direction : +33 (0) 4 72 44 84 57
Fax: +33 (0) 4 72 43 15 40


Nous contacter


organigramme


annuaire


intranet


Réservations

Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Support > Soutien technique > Instrumentation

Instrumentation

Présentation du service

Le service Instrumentation de l’I.P.N.L. a été créé en janvier 2002 pour fédérer les ingénieurs travaillant en soutien aux expériences dans les groupes de physique. Les missions principales du service ont été ainsi définies devant le conseil scientifique :

« Gérer les projets multiformes »
Les principaux projets auxquels le service contribue sont décrits dans la rubrique "Projets"

« Développer les moyens de caractérisation »

Le service Instrumentation développe et entretient des équipements d’instrumentation générale et « nucléaire » permettant de caractériser et d’étalonner des éléments ou sous-ensembles de détecteurs.

Au-delà des moyens « habituels », il peut par exemple mettre en œuvre des ensembles de cryogénie à dilution pour des tests à des températures jusqu’à 20 mK.

Le service dispose également d’un banc de caractérisation pour des détecteurs imageurs dans les domaines visibles et continue à développer un banc dans le proche infrarouge.

« Offrir des interlocuteurs en amont des projets »

Par son mode de fonctionnement, au contact des groupes de physique, le service veut apporter un soutien technique précoce aux projets de recherche.

« Assurer une veille technologique active »

Le service Instrumentation a également pour vocation de mener des projets de recherche et développement, en particulier dans les domaines de la détection et de l’étalonnage. Dans ce cadre entrent par exemple :
- Le développement de chambres à plaques résistives sur verre (glass-RPC).
- Les développements de caméras rapides, sensible au photo-électron, de granularité fine (megapixel), basée sur une photodiode hybride, destinées à des applications transversales.
- La caractérisation de détecteurs HgCdTe, du visible au proche infrarouge, pour les applications en cosmologie.
- Le développement d’un système de test à Très Basses Températures (de 77K à 20 mK) pour des détecteurs, techniques de câblage, électronique froide ...

Mode de fonctionnement

Chaque nouvelle sollicitation demandant un investissement notable se voit confier le statut de « projet » (à l’échelle du service) et est « attribuée » à un membre de l’équipe. Celui-ci est alors responsable de l’avancement du projet et de la mobilisation des ressources nécessaires, à l’intérieur comme à l’extérieur du service. Chaque membre de l’équipe est ainsi amené à « gérer » un ou plusieurs projets, tout en apportant ses compétences techniques particulières aux autres projets du service.

Moyens particuliers

Outre les compétences et les moyens « classiques » que l’on peut attendre d’un tel service, l’équipe Instrumentation dispose et continue de développer des moyens spécifiques :

La maîtrise reconnue du laboratoire dans l’exploitation et le développement du cryostat à dilution dit « cryostat orange », ainsi que sa participation au cryostat de l’expérience Edelweiss, lui ont valu de collaborer avec le DRECAM du CEA Saclay pour le développement d’un nouveau type de cryostat renversé. Ce cryostat innovant a offert au laboratoire un grand volume de travail à Très Basse Température avec un accès remarquablement aisé. À l’heure actuelle, ce cryostat est en cours de remplacement par un modèle basé sur des cryogénérateurs, d’un coût de fonctionnement plus faible (plus de consommation d’hélium liquide) et autorisant un temps de cycle plus court.

Pour la préparation du projet JDEM (anciennement SNAP), le service Instrumentation a étendu les capacités de son banc de radiométrie vers le proche infrarouge. Le service dispose ainsi d’outils de caractérisation et d’étalonnage des détecteurs imageurs couvrant la gamme de 300nm à 1,9µm de longueur d’onde.